Vole loin de là, attrape le savoir...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Au fou et au vent il faut livrer passage." [~ Thake]

Aller en bas 
AuteurMessage
Âsa Snäll
Air
Air
avatar

Messages : 43
Popularité : 41
Date d'inscription : 12/02/2012

Carte identitaire
๑ Chambre: 01
๑ Profil: Lycéenne
๑ Club: Artistes

MessageSujet: "Au fou et au vent il faut livrer passage." [~ Thake]   Avril 18th 2012, 15:06

Date : 12 juin
Heure : 23h17
Temps : Nuit ? A l'intérieur, il fait bon, pas trop chaud ni trop frais.

Je marchais à côté de lui, tête baissée. Je ne savais pas trop ce qui m'avait poussé à dire son nom. Je regardais mes mains, mes longs doigts fins qui tenaient ma trousse. Rouge, criarde, elle me semblait, maintenant que j'y pensais, d'un terrible mauvais goût. Pourtant, alors que je pensais à cela, je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que j'essayais simplement de dévier mes pensées de Thake. Je gardais la tête baissée, poussai un léger soupir.
Comme je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'il réponde, sa voix me surprit et je relevai la tête aussitôt pour le regarder. Sa première phrase me fit baisser la tête à nouveau. Il n'y avait rien à dire ? Alors pourquoi continuait-il ? Donc, il était comme ça. Du genre à choisir une fille par nuit. Je sentais mes cheveux caresser mon cou. Il y avait toujours quelques mèches pour jouer les rebelles. Pourtant, à cet instant, ça ne comptait pas tellement. Thake avait peur des autres. J'imaginais qu'il continuait à marcher en regardant devant lui. Il me semblait si assuré que j'avais du mal à le croire.

Puis, pour une raison quelconque, je tournais mon regard vers lui. Il avait l'air si ... triste. Mélancolique. Je ne savais pas trop quel terme pouvait convenir. Il regardait le sol comme je l'avais fait quelques secondes plus tôt. Puis il releva son regard vers moi. Ses yeux verts et dorés au centre. Son regard suppliant m'étonna un peu. Sa phrase, moins. J'esquissai un faible sourire avant de me rapprocher.


- C'est d'accord.

Le long chemin qui nous conduisait du rotenburo au dortoir me parut passer rapidement. En arrivant dans le dortoir, je ne pus empêcher une moue dépréciative passer sur mon visage. Des murs verts, un sol orange. C'était d'un mauvais goût encore pire que ma trousse rouge. Quelques secondes plus tard, mon expression changea. Je souriais, contente que ma journée se finisse enfin, prête à goûter à un repos bien mérité. Je m'arrêtai devant la porte de ma chambre, regardant le jeune homme.

- Merci de m'avoir raccompagné Thake.

J'attendis qu'il me réponde avant d'actionner la poignée de la chambre.



[HRPG : Désolée pour le temps que j'ai mis, j'ai été assez prise par mes exam's, mais tout est bon maintenant Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thake Hamilton
Terre
Terre
avatar

Messages : 161
Popularité : 211
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 22

Carte identitaire
๑ Chambre: o1
๑ Profil: Lycéen
๑ Club: Les affamés

MessageSujet: Re: "Au fou et au vent il faut livrer passage." [~ Thake]   Avril 21st 2012, 16:14

    Nous étions arrivés devant sa chambre. Le long couloir du dortoir des filles était vide, bizarrement. C'était quelque chose de rare, mais ce qui était encore plus rare, c'était qu'un garçon s'y aventure. Il fallait avoir du courage pour affronter la colère de la surveillante. Quoi que, ce soir c'en était peut-être une qui était gentille, après tout. Mais elle ne nous avait sûrement pas entendus. La discrétion des pas de ma compagne ainsi que mon silence vocal n'avaient aucune faille. Et puis de toutes façons, je n'avais rien fais de mal, si ce n'est avoir raccompagné une fille pendant la nuit.

    Elle m'avait remercié, et ça ne m'avait pas étonné, j'avais déjà remarqué en elle un côté très gentil, et puis, qu'est-ce qu'elle était attachante. Pour faire passer la tension qui rôdait entre elle et moi, j'avais pris mes grands airs, histoire de la faire un peu rire, et que nous puissions dormir à points fermés, sans se soucier d'un malentendu. Je m'étais donc accoudé sur le mur qui rebordé sa porte, posant ma tête dans le creux de ma main, relevant un peu la fesses gauche, prenant une posture bien décontractée, et d'une voix d'homme (assez ironique d'ailleurs), je lui disais :


    - Oh il n'y a pas de quoi ma douce Edelweiss.

    L'Edelweiss. Une fleur magnifique et d'une rareté sans pareille. Elle était ma fleur préférée, comme Âsa, d'ailleurs. Ses pétales velus et soyeux, blancs comme la neige, et ses pistils jaunes dorés, comme la couleur des yeux de ma compagne. C'était son portrait craché. Quel romantisme de comparer une si belle fleur à une si belle fille. Mais elle le méritait, de toutes façons.
    J'avais moi-même souris de mon air drôlement ridicule, et j'avais pu faire entendre un rire un peu intérieur. Elle n'avait sûrement pas dû comprendre mon délire personnel. Je lui attrapais la main, lui déposant un doux baiser sur celle-ci, et je la regardais.


    - Bonne nuit Âsa...

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://street-sky.forumactif.fr
Âsa Snäll
Air
Air
avatar

Messages : 43
Popularité : 41
Date d'inscription : 12/02/2012

Carte identitaire
๑ Chambre: 01
๑ Profil: Lycéenne
๑ Club: Artistes

MessageSujet: Re: "Au fou et au vent il faut livrer passage." [~ Thake]   Avril 23rd 2012, 13:02

Je remerciais Thake de m'avoir raccompagné jusqu'à ma chambre. Après tout, tous les garçons n'en aurait pas fait de même. Mais ce jeune homme était gentil, sous ses airs de gamin un peu fier, et malgré ce qu'il avait voulu me faire. Un nouveau frisson parcourut mon échine, que je réprimais, serrant les dents. Il prit une posture assez comique, qui eut le don de me faire sourire, presque rire. Sa voix d'homme, sa phrase, finirent par le faire retentir. Je riais peu, et la plupart du temps mes rires étaient forcés. Rien de tout cela ici. La tension devait me faire craquer, j'imagine.

Il n'était pas le premier à m'appeller Edelweiss et ne serait sûrement pas le dernier. J'entendis Thake rire, mais le son semblait étouffé. Il avait dû le laisser échapper, sans y faire attention. Lorsqu'il attrapa ma main et qu'il y déposa un baiser, cela me fit frissonner, puis sourire. Le frisson était dû aux évènements de la soirée. Cela m'étonnait que j'accepte encore qu'il me touche. Le sourire était dû à l'attitude très "chevaleresque" du jeune homme. Me raccompagner, moi qui n'étais pas la fille la plus causante du monde, avec tout ce mal-être autour de nous, et embrasser ainsi ma main, tout cela faisait partie de ce que j'appelais "l'univers des chevaliers".

C'est pour cela qu'après un moment d'hésitation, je m'inclinais à la mode des princesses ou des femmes de la haute société. Un peu de rire de ma part, peut-être de la sienne aussi.


- Bonne nuit à toi aussi.

Je me tournais vers la porte et actionnais la poignée. Mais avant que je n'y entre, je me tournais une fois encore vers Thake, lui adressant un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thake Hamilton
Terre
Terre
avatar

Messages : 161
Popularité : 211
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 22

Carte identitaire
๑ Chambre: o1
๑ Profil: Lycéen
๑ Club: Les affamés

MessageSujet: Re: "Au fou et au vent il faut livrer passage." [~ Thake]   Avril 25th 2012, 20:08

    J'étais envoûté par son sourire... Mais à ce moment, pile à ce moment là, la surveillante avait dû nous entendre, parce que c'était au pas de course qu'on entendait résonner le son de ses pieds claquer contre le sol. Moi je les entendais, plus que quiconque, la terre étant mon élément. Si je me faisais attraper, qu'est-ce qui allait arriver ? Âsa allait avoir des ennuis, et je ne parle même pas pour moi. Je n'avais pas cherché à comprendre quoi que ce soit, mais j'avais à peine eu le temps de bousculer ma douce et de claquer la porte derrière moi que la surveillante avait stoppé ses pas. Elle était sûrement juste là, se demandant ce qui se tramait. J'étais concentré sur ses pas, pour l'entendre s'éloigner de nous, ce qui n'arriva pas longtemps après. Je baissais la tête, et je soupirais.

    - Ouf ! On a eu...

    Ma phrase fut coupée. Mon coeur battait très vite, très fort, j'avais l'impression qu'il allait sortir de ma poitrine et s'ancrer dans celle de ma compagne, juste en dessous de moi. Je sentais mon visage devenir chaud, rouge de timidité. Je n'avais jamais été dans une situation aussi embarrassante, pourtant, elle n'était pas là la première fille avec qui j'avais été aussi proche. Lors de ma bousculade envers elle, Âsa était tombée sur le dos, au sol. Je ne sais comment j'avais pu faire pour me retrouver comme ça, je ne me rappelais plus, je ne m'en étais même pas rendu compte d'ailleurs, j'avais du vouloir la rattraper inconsciemment, et tomber également, sur elle... A quatre pattes, sur elle, nos corps seulement vêtu d'un maillot. Ma main gauche était sous sa tête, probablement pour retenir son crâne de la chute, et mon autre main sur le sol pour me soutenir moi même. Nos visage devaient être séparés de seulement quelques centimètres. Dans mon crâne, je pouvais entendre la voix habituelle me dire "embrasse la" , mais je ne voulais pas, je ne voulais pas passer pour un moins que rien encore une fois, pas avec elle, pas envers elle. Oui, n'importe qui, mais pas elle.

    Âsa avait du caractère, elle sentait bon, elle était loin de mon idéal physique, mais bizarrement, je la trouvais encore plus jolie que cet idéal. Elle devait être intelligente, et douce comme du coton. Elle avait un regard particulier, comme si elle regardait les gens de haut, comme si elle était fière, et qu'elle savait se contrôler... Mais de ce que j'avais pu voir, elle était maladroite. C'était mignon d'ailleurs. Son corps était un peu frais, sûrement parce qu'on sortait de l'eau. Pour plusieurs raisons, j'étais fou.

    Je m'étais doucement relevé. Mes genoux saignaient à nouveau, ça avait du arriver lors du choc contre le sol. Mais ça ne me faisait pas mal. J'avais un peu épousseter mon bermuda, puis j'avais attrapé une petite couverture au hasard sur un lit dans sa chambre, lui tendant ainsi.


    - Tiens, tu vas attraper froid à rester comme ça. C'est une jolie chambre que tu as là !

    Je m'étais retourné, regardant par la fenêtre. J'avais fais mine de ne pas prêter attention à tout ce qui venait de se passer, mais en réalité, ça se répétait dans ma tête, j'avais envie de parler, j'avais envie de la serrer contre moi. Quand ça s'était produit, je n'avais pas été moi-même. Mon coeur battait fort, je ne pouvais ni le nier, ni le cacher, mais je restais silencieux.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://street-sky.forumactif.fr
Âsa Snäll
Air
Air
avatar

Messages : 43
Popularité : 41
Date d'inscription : 12/02/2012

Carte identitaire
๑ Chambre: 01
๑ Profil: Lycéenne
๑ Club: Artistes

MessageSujet: Re: "Au fou et au vent il faut livrer passage." [~ Thake]   Avril 27th 2012, 00:31

J'adressai un nouveau sourire à Thake, mais des bruits de pas me tétanisèrent. Ils étaient lointains, mais vu l'allure, la surveillante allait bientôt arriver. Et avant que je ne comprenne quoi que ce soit, la porte s'ouvrit, Thake me bousculait et je tombai sur le sol. J'entendis la porte se refermer, et ce fut à ce moment là seulement que je pus prendre conscience de la situation.

Alors que Thake semblait attendre quelque chose, je prenais le temps de voir dans quelle situation nous nous trouvions. Sa main gauche soutenait ma tête. Je ne l'avais même pas senti m'attraper ainsi avant la chute. Il était à quatre pattes au-dessus de moi, nos corps éloignés de quelques centimètres facilement franchissables. Trop facilement pour que je ne puisse me sentir à l'aise. Au contraire, mon visage rougit soudainement et j'avançai une main sur mon visage pour cacher ma gêne. Malgré tout, un œil resta fixé sur lui. Un œil scrutateur, observateur. Je ne l'avais pas vraiment détaillé depuis le début de la nuit, du moins, pas d'aussi près. Ses yeux étaient vraiment beaux. Je refermai l'écart entre mes doigts. Il ne fallait pas que je me perde. Déjà que mon cœur battait un peu trop fort à mon goût …
Après son début de phrase, il sembla s'étonner de la situation, ce qui me soulagea un peu. Ce n'était pas une agression cette fois. Et puis les filles dormaient, là, dans la chambre. J'espérais que le bruit ne les ait pas réveillé. Et alors que je pensais à ça, Thake se releva, alla chercher l'une des couvertures qui traînaient sur mon lit et me la tendit. Mes sourcils se soulevèrent, comme soucieuse du reste de la scène. Qu'est-ce que c'était que ce délire ?

Je me relevais à mon tour, attrapant la couverture et m'entourant dedans. Je jetai un regard à mes colocataires qui dormaient encore profondément. Je vins me placer aux côtés du jeune homme, à la fenêtre.


- Ne parle pas si fort, les autres filles dorment.

Malgré mon ton sérieux, ma voix avait tremblé. J'avais conscience de mon visage encore rouge, de mon cœur qui battait trop vite. J'avais encore la sensation de sa main nichée derrière ma tête, et je baissai le visage, me tournant dos à la fenêtre pour ne pas le voir. Ce sentiment de gêne, cette voix tremblante et ces battements affolants, je les avais déjà connus plus d'une fois. Mais tous en même temps, c'était une première. Le silence s'installa à nouveau, une énième fois. Je ne savais pas quoi faire, quoi dire. Je lâchai un pan de la couverture, qui tomba et ma main libre vint attraper le bras de Thake. C'était plus pour attirer son attention qu'autre chose.

- Euh, tu sais, je … Enfin euh … Non, laisse tomber.

Je ne savais même pas ce que j'avais voulu dire. C'était un peu trop embrumé dans ma tête pour que je réussisse à réfléchir correctement. Je fermai les yeux, sourcils froncés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thake Hamilton
Terre
Terre
avatar

Messages : 161
Popularité : 211
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 22

Carte identitaire
๑ Chambre: o1
๑ Profil: Lycéen
๑ Club: Les affamés

MessageSujet: Re: "Au fou et au vent il faut livrer passage." [~ Thake]   Avril 27th 2012, 17:23

    Âsa m'avait demandé de ne pas parler si fort. Il est vrai que je n'avais même pas remarqué la présence des autres filles qui dormaient à poings fermés. Mais heureusement pour moi je ne les avais pas réveillées. Âsa s'était mise à mes côtés, dos à moi, et m'avait attrapé le bras, près de ma main, entamant ainsi une nouvelle phrase. Elle n'avait rien à me dire, comme il y avait quelques heures auparavant. J'avais fermé les yeux pour sentir sa main froide et sa douce voix. La lumière était éteinte, et seule la lune nous éclairait. Pourquoi fallait-il être dans une ambiance pareille ? En plus, elle était en maillot, et sa couverture tombait un peu de son bras. Une légère brise fraiche avait passé le seuil de la fenêtre, et j'avais ressentis un frisson, je commençais à avoir un peu froid, comme la vitre était ouverte. Âsa demeurait silencieuse. J'avais attrapé sa deuxième main, et je m'étais bien placé pour qu'on soit dos à dos, dans l'espoir de me réchauffer un peu. Elle était plus petite que moi, c'était mignon. Je regardais la lune. Elle était belle, vraiment très belle ce soir là.

    J'allais me lancer pour lui parler, et puis, tout s'était envolé, alors j'avais simplement respiré un peu plus fort. Puis, ça revint me trotter dans la tête. Je serrais un peu ma main sur la sienne, et j'avais ma salive. J'émis un dernier soupir avant de me lancer.


    - Âsa, je suis désolé pour tout ce qui s'est passé jusqu'à présent. Je ne suis pas dans mon état normal, habituellement, je n'ai aucune gêne envers une fille, tout se passe bien, et tu m'as tenu tête, ça m'a bouleversé. Mais il n'y a pas que ça. Mon cœur, il bat, fort, il me fait mal lorsque je te regarde dans les yeux, parce que je vois les portes de ton âme fermées. On se connait à peine, mais, je ne sais pas comment te dire ça, c'est ...

    Un soupir s'échappa encore de ma bouche. J'avais l'impression de parler à un mur, j'avais l'impression qu'elle allait me jeter, et que j'allais me rendre ridicule. Mais j'étais dans la foulée, alors autant continuer.


    - C'est toi qui me fait cet effet. Quand j'entends ta voix, quand je sens ta peau, quand je te regarde dans les yeux, ou comme il y a peu, sentir ton souffle, tout ça me déstabilise parce qu'à ce moment précis tu es la plus belle à mes yeux, je me sens anormalement bien et stressé en ta présence, je sais que j'ai gaffé, que j'ai essayé de faire quelque chose de mal, et même encore maintenant cette idée me traverse la tête mais ça vient de toi, parce que tu vois...

    J'avais lâché sa main et je m'étais tourné, pour être face à elle. Je n'avais pas de larmes, mais mes paroles étaient tellement profondes que mes yeux brillaient de mille feux.


    - Jamais aucune fille ne m'a fait me sentir ainsi. Je suis tout chamboulé, juste à ton odeur. Je te supplie de pardonner mes erreurs et de m'accepter tel quel, parce que je crois que je t'aime Âsa, j'ai ressentis des étincelles au premier contact, je suis fou de toi...

    Je la fixais dans les yeux, sans bouger. J'avais peur, et j'attendais une quelconque réaction de sa part.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://street-sky.forumactif.fr
Âsa Snäll
Air
Air
avatar

Messages : 43
Popularité : 41
Date d'inscription : 12/02/2012

Carte identitaire
๑ Chambre: 01
๑ Profil: Lycéenne
๑ Club: Artistes

MessageSujet: Re: "Au fou et au vent il faut livrer passage." [~ Thake]   Mai 2nd 2012, 21:10

Les yeux fermés, je tentais de … réfléchir. Je n'en avais pas vraiment eu l'occasion jusque là, même si tout les événements de la soirée n'avaient cessés de me tourner dans la tête sans me laisser de répit. D'un côté, je lui en voulais, d'être là comme si rien ne s'était passé. Mais d'un autre côté, je savais que c'était moi qui l'acceptait. Mais pourquoi ? Ça, je n'aurais su le dire. J'étais toujours dos à la fenêtre, et je savais qu'en tournant légèrement la tête, je pouvais voir Thake. Je ne le fis pas.

J'avais froid. Mais avant que je ne puisse me ré-enrouler dans la couverture, il attrapa ma main. Bien que nous ne soyons que dos à dos, je ne pus m'empêcher de frissonner. La couverture avait glissé sur mes hanches, et je sentais sa peau contre la mienne. Dos à dos. Main dans la main. Je l'entendis ouvrir la bouche, mais il ne parla pas. Il m'intriguait, en fait. Ce devait être la raison qui m'empêchait de le rejeter. Il serra ma main, comme si il allait m'annoncer quelque chose d'important. Alors je restais silencieuse, attendant.

Dès les premiers mots, j'avais compris. Et alors que je l'écoutais, mon cœur se mit à battre plus fort. Plus vite. Il dansait sur un rythme effréné. Je me sentais incapable de répondre un seul mot. Finalement il s'arrêta et je crus, j'espérai, qu'il allait s'arrêter là ou qu'il ne dirait rien. Mais il soupira et reprit. Mais non, il continua, et ses mots qu'il me déclamait étaient … merveilleux ? A défaut d'autre mot … Je frissonnais, malgré tout. Pourquoi remettait-il ce qu'il avait fait sur le tapis ? Ce n'était sûrement pas la meilleure façon de faire une déclaration.

Il lâcha ma main, se tourna vers moi, qui restait silencieuse. Je n'osais pas le regarder, et mon visage rougi par l'émotion se baissa de façon à regarder mes pieds. Mais, je ne sais pas pourquoi, je relevais le visage vers lui. Ses yeux me captivèrent, me capturèrent. C'était fou. Fou, insensé, absurde. Les coups de foudre, ça n'existaient pas. Pourtant, il n'avait pas l'air de mentir.


- Je …

A cet instant-là, j'aurais donné n'importe quoi pour que mon instinct parle à ma place. Que la spontanéité surgisse brusquement de je-ne-sais-où. Mais non. Je restais bloquée, incapable de répondre, incapable de détacher mon regard de celui de Thake, incapable de réfléchir, incapable de quoi que ce soit.

- Je …

Murmure. Je ne savais pas quoi lui répondre. Mon cœur n'avait plus de voix et mon cerveau ne fonctionnait pas. J'étais en mode « bug ». J'inspirai profondément, le temps de calmer un peu mon cœur. Enfin, la situation se fit un peu plus clair. Je ne pouvais pas m'enfuir. Mais je ne pouvais pas non plus répondre positivement.

- On … on ne se connaît pas assez. C'est … c'est pas un non, hein, mais disons … que je dois réfléchir ? Oui, c'est ça, réfléchir …

Ma voix avait flanché sur la fin. Je me sentais à la fois soulagée et coupable. Je ne savais pas quoi dire de plus. Mais ce que je me demandais, à cet instant précis, c'était : Pourquoi je n'arrive pas à détacher mon regard du sien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Au fou et au vent il faut livrer passage." [~ Thake]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Au fou et au vent il faut livrer passage." [~ Thake]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
๑ Street Sky :: L'ACADEMY DES NUAGES, YEAH COME BACK ! :: Bâtiment principal - Intérieur :: Dortoir F :: Les chambres :: Chambre o1-
Sauter vers: